Investissement immobilier locatif Thaïlande

Tour d'horizon du marché immobilier locatif en Thaïlande et de l'intérêt d'un investissement immobilier dans ce pays aux paysages de cartes postales.

Lointaine et pourtant si présente dans l’esprit de nombreux Français, la Thaïlande fascine et alimente les rêves. Paysages sublimes, culture foisonnante sur tous les plans (gastronomique, artistique, historique), les atouts du pays du sourire sont connus. Pour autant, faut-il investir en Asie ? Acheter un bien immobilier pour le mettre à louer est-il une bonne idée ? Nous passons en revue les avantages de la Thaïlande et les spécificités de ce marché si atypique pour les investisseurs étrangers.

Investir en Thailande

Les atouts de la Thaïlande pour investir dans l’immobilier

En Asie du Sud-Est, la Thaïlande émerge régulièrement dans les classements des pays les plus dynamiques et les plus propices pour investir grâce à une économie forte. Le secteur de l’immobilier suit cette tendance et se révèle lui aussi très animé. Entre les nombreux projets de constructions neuves, les ensembles touristiques qui viennent moderniser le parc existant ou certains biens anciens nichés dans des zones prisées, il y en a pour tous les goûts ou presque.

Grâce aux règles qui encadrent l’immobilier en Thaïlande, il est possible de profiter d’un rendement locatif élevé. Les performances promises semblent parfois irréelles, mais pourtant.

Des résidences de qualité avec gestion intégrée

En Thaïlande, il existe une offre de logements très variée. Dans le domaine de l’hôtellerie et des résidences touristiques en particulier, on retrouve des logements indépendants ou encore de grands complexes. Pour les investisseurs étrangers, il est possible de choisir les résidences qui sont totalement gérées par une entreprise locale. L’entrepreneur thaïlandais se charge de la mise en location et peut vous apporter un loyer garanti. Vous cherchez de la sécurité ? La Thaïlande peut vous en apporter.

L’industrie immobilière thaïlandaise a intégré de hauts standards de construction et de design. Le tsunami qui a frappé le pays en 2004 a notamment permis de revoir les normes de construction, poussant de nombreux projets plus modernes et aboutis. Vous pouvez, pour moins de 100 000 €, investir dans un appartement en Thaïlande qui possède au sein du complexe plusieurs piscines, un service de conciergerie et une salle de sport.

Des locataires cibles nombreux

La Thaïlande est une destination prisée des touristes, mais pas seulement. Le pays est aussi le lieu de retraite choisi par de nombreux français, ou encore le terrain d’exploration pour lancer de nouveaux projets. On retrouve souvent la Thaïlande en haut des classements des meilleurs pays pour s’expatrier, passer sa retraite, etc. Alors, on constate une très forte demande d’expatriés, de retraités et de vacanciers. Cela signifie des locataires potentiels très nombreux et des profils différents. Vous pouvez envisager d’investir dans un bien loué à l’année, meublé ou non, ou encore cibler un bien destiné à la location saisonnière. A vous la liberté.

Une fiscalité douce

Vous trouvez que la fiscalité qui entoure l’investissement immobilier en France est trop lourde ? Vous cherchez un cadre juridique et administratif moins pressant ? En Thaïlande, pas de taxe d’habitation pour les biens dont la valeur est inférieure à 10 millions de THB (environ 285 000 €), une taxe foncière faible ou encore un impôt sur les successions à 0.5% (au-delà de 100 000 millions de THB) font que la rentabilité est maximisée. L’imposition des revenus est progressive. De 5% à partir de 150 000 THB, elle évolue jusqu’à 35% (au-delà de 4 millions de THB perçus).

Immobilier : les règles à connaître pour investir en Thaïlande

La Thaïlande se situe à des milliers de kilomètres de la France, la culture y est différente et cela explique que le pays nourrisse de nombreux fantasmes. Ainsi, des informations souvent erronées circulent à propos de l’investissement immobilier en Thaïlande. Quelles sont les règles qui encadrent un investissement locatif ou encore l’achat d’une résidence principale dans le pays ?

Investir dans l'immobilier en Thailande

Être investisseur étranger et devenir propriétaire est possible

Comme certains pays asiatiques qui séparent la propriété de la terre et des bâtiments, ou qui empêchent les investisseurs étrangers de pénétrer le marché local, la Thaïlande adopte une politique ouverte mais « contrôlée » à l’égard des investisseurs étrangers.

  • Si vous achetez un bien qui se situe dans un immeuble en copropriété, alors 51% des appartements doivent être vendus à des Thaïlandais.
  • Si vous achetez un bien en dehors d’une copropriété (petite maison, grande villa), alors vous ne pourrez pas devenir propriétaire du terrain en nom propre. Il faut dans ce cas choisir la location du terrain appelée « lease hold » pour 30 ans ou l’acheter en réalisant un montage (création d’entreprise).

L’acquisition d’un bien en Thaïlande doit se faire dans le respect du « condominium act ». Cette loi a été promulguée en 1979 pour permettre aux étrangers de devenir propriétaires en toute propriété.

Financer un achat immobilier en Thaïlande

Est-il possible d’emprunter directement auprès d’une banque thaïlandaise pour financer l’achat d’un bien immobilier ? La réponse est non. En effet, les banques locales ne financent pas les achats réalisés par des étrangers, surtout lorsqu’ils ne sont pas résidents. Votre meilleure chance d’obtenir un financement en Thaïlande consiste à vous y installer, et notamment à y domicilier une activité commerciale. Si vous êtes résident et que vous pouvez justifier de votre stabilité financière, alors vous aurez peut-être le droit à un prêt immobilier…

Où acheter en Thaïlande ?

Phuket, Pattaya, Hua Hin ou Koh Samui… autant de villes très attractives qui sont souvent citées parmi les meilleures destinations pour acheter. Toutes sont attirantes en grande partie grâce au tourisme. Le domaine, largement soutenu par le gouvernement, maintient une demande forte. Dans les années à venir, ce dynamisme ne devrait pas faiblir.

Comment en profiter au mieux ? Quelle ville choisir pour un investissement rentable ? Tout dépend de votre projet. Si l’objectif est d’investir pour vous-même, privilégiez une ville facilement accessible. Cela est notamment important pour un achat sur une île. Certaines grandes îles sont facilement accessibles en bateau ou encore avec des vols internes. Pour d’autres, il faudra se contenter de transports locaux peu fréquents. Si vous devez passer plus de 24 heures en transit pour rejoindre votre maison secondaire en Thaïlande, vous risquez de le regretter.

Bangkok est également une ville à considérer. Dans la capitale thaïlandaise, vous pouvez vous offrir un appartement de 50 m² pour moins de 200 000 €. A 4 000 € / m², la ville est bien plus abordable que d’autres métropoles voisines comme Singapour ou encore Hong-Kong. Un pied à terre parfait pour ensuite, lors de vos séjours, aller explorer le pays.

Si vous voulez investir ans une résidence gérée avec des loyers garantis, toutes les îles ou presque possèdent des programmes. A Phuket, la reconstruction post-tsunami est en partie terminée, mais quelques beaux complexes sont régulièrement mis sur le marché. A Koh-Samui, île connue des amoureux de la Thaïlande, l’offre est plus restreinte. Les nouveaux ensembles, plus petits et luxueux, peuvent vous correspondre si vous voulez vous créer un patrimoine international et haut de gamme.

Nos autres guides sur l'investissement immobilier en Asie :