Investissement immobilier ancien

Investir dans un logement ancien, quels sont les avantages ?

Investir dans l’immobilier est une solution pour pouvoir, au choix, se constituer un patrimoine, percevoir un complément de revenus ou encore viser à long terme et préparer sa retraite. Si l’immobilier permet de répondre à une grande diversité d’objectifs, réaliser un investissement locatif peut se faire par bien des formes. Quel investissement immobilier choisir ? Intéressons-nous aujourd’hui à l’investissement en immobilier ancien.

Investissement immobilier ancien

Investir dans l’ancien pour louer : les avantages

Choisir l’ancien plutôt que le neuf lorsqu’il s’agit de réaliser un investissement locatif, ce n’est pas qu’une question de prix. Essentiel, cet argument n’est pour autant pas le seul à prendre en compte. L’ancien, c’est aussi le choix pour investir de manière plus sûre, en bénéficiant d’une fiscalité avantageuse et soigner sa rentabilité.

L’investissement locatif ancien : du choix pour tous les goûts

Avec un nombre de biens disponibles sur le marché très important en comparaison avec l’immobilier neuf, l’ancien permet à tous les investisseurs de trouver l’appartement parfait ou la maison idéale. L’offre est généreuse, ce qui peut aider à convaincre celles et ceux qui recherchent uniquement un bien atypique, un appartement ancien avec du cachet et un style particulier, ou encore une maison témoin d’une époque précise.

L’ancien permet également d’accéder à des biens situés aux meilleurs emplacements, avec des prix inférieurs à ceux du neuf. Car, dans un centre ancien historique, une grande métropole ou encore une commune touristique, les biens les plus prisés sont souvent des biens anciens, contrairement aux programme neufs.

Les avantages fiscaux de l’immobilier ancien

Deuxième grand avantage en faveur de l’immobilier ancien, la variété des dispositifs de défiscalisation qui y sont associés. Il existe évidemment des dispositifs de défiscalisation pour un achat neuf, comme la loi Pinel, mais les solutions à la disposition des investisseurs en ce qui concerne l’ancien sont encore plus nombreuses. Selon la localisation du bien mais encore les qualités du logement et du bâtiment, des aides sont disponibles. Le coup de pouce fiscal dont vous pouvez bénéficier pour acheter un bien immobilier ancien ne doit pas vous faire oublier les principes de précaution : la défiscalisation n’est pas toujours synonyme de rentabilité, et il est essentiel de bien préparer votre achat avant de vous lancer.

Investissement immobilier ancien : une valeur sûre

En choisissant d’investir dans l’immobilier, il est important de penser à la rentabilité immédiate, mais également à la valeur de l’actif que vous allez détenir. De ce côté, les biens anciens sont souvent des actifs qui bénéficient d’une meilleure valorisation dans le temps. Grâce à un bon emplacement, mais également à un certain charme et à des évolutions possibles (rénovation, mise en valeur du patrimoine, réaménagement), un bien ancien peut voir sa valeur augmenter de manière régulière dans le temps. Il n’y aura pas de phénomène de décote comme cela est souvent le cas avec le neuf à court terme.

Le prix de l’immobilier ancien, imbattable face au neuf

Évidemment, impossible de ne pas évoquer la question du prix. En règle générale, on estime qu’un bien ancien s’achète 20 à 30 % moins cher qu’un bien immobilier neuf ayant des caractéristiques équivalentes (notamment la localisation et la superficie). Un prix attractif qu’il faut évidemment pondérer car un bien ancien suppose des travaux et un entretien souvent plus important que pour un logement qui vient d’être construit.
Un bon prix permet alors de se projeter et d’envisager un excellent rendement locatif et ou une plus-value en cas de revente.

Investir dans l’immobilier ancien : quelle rentabilité financière ?

En achetant un bien immobilier ancien, il peut être nécessaire de prévoir des travaux. Selon l’ampleur de ces derniers, du simple rafraîchissement à la rénovation complète, la décote du prix d’achat au regard d’un bien neuf va s’estomper. Voilà pourquoi le chiffre de 20 à 30 % d’écart que nous avons évoqué précédemment peut finalement se situer entre 7 et 15 % seulement une fois tous les travaux réalisés.

C’est ici qu’une véritable opportunité est à saisir pour un investisseur. Transformer la décote permise par l’immobilier ancien et en profiter pour atteindre un bon niveau de loyer est essentiel. C’est ici que se joue la rentabilité locative. Il n’est pas rare de voir des appartements anciens rénovés proposer une rentabilité supérieure à des appartements neufs sur une période de 10 à 15 ans.

Si la rentabilité n’est pas au rendez-vous, c’est peut-être au moment de la revente que vous obtiendrez votre retour sur investissement. Car si le bon moment est important pour l’achat, il faut aussi savoir revendre dans le bon timing.

A savoir : La décote qui frappe un bien ancien lorsque vous l’achetez est un atout pour bien revendre. Vous pouvez espérer une plus-value… qui n’échappera pas toutefois à l’impôt.

Nos autres guides conseils sur les types d'investissement immobilier :